1

DENISE DUVAL

Denise Duval (soprano) 1921-2016

Denise Duval est née à Paris le 23 octobre 1921. Après avoir effectué ses débuts au Grand Théâtre de Bordeaux, elle participe, à Paris, à une revue des Folies Bergères. Georges Hirsch, administrateur de la Réunion des Théâtres lyriques Nationaux, la remarque et l’engage : elle chante ainsi Madame Butterfly à l’Opéra Comique, puis interprétera pour la RTLN Giulietta des Contes d’Hoffmann,  Conception de L’Heure espagnole, Alexina du Roi malgré lui, Musette de La Bohème, Tosca, Madame Bovary d’Emmanuel Bondeville, La Flûte enchantée, Les Indes galantes, etc. Son répertoire comporte également les rôles de Manon, Thaïs ou Mélisande. Hors de France, elle se produit à la Scala de Milan, à La Fenice de Venise, aux festivals de Glyndebourne et d’Edimbourg, à l’Opéra de Monte Carlo, au Liceu de Barcelone, au São Carlos de Lisbonne, au Carnegie Hall de New York ou encore au Théâtre Colón de Buenos Aires.

Denise Duval et Francis Poulenc

Elle est surtout célèbre pour sa collaboration artistique avec Francis Poulenc : tombé sous le charme de la cantatrice, Denise Duval et Francis Poulenc seront amis jusqu’à la mort du compositeur. Elle chantera Les Mamelles de Tirésias lors de la création de l’ouvrage en 1947 salle Favart, mais aussi d’inoubliables et bouleversantes Blanche des Dialogues des carmélites (Palais Garnier, 1957), et « Elle » de  La Voix humaine (1958). Elle crée encore La Dame de Monte-Carlo en 1961.

Elle perd brusquement sa voix en 1965 et se retire dès lors de la vie artistique, si ce n’est pour tourner en playback, en 1970, un film  tiré de La Voix humaine. Elle se retire en Suisse où elle meurt en 2016.


Denise Duval avec Francis Poulenc dans un extrait des Mamelles de Tirésias (1959)

Un extrait de La Voix humaine, avec Francis Poulenc au piano

La Missia Palmieri de Denise Duval, avec le Danilo de Jacques Jansen