1

Disparition du baryton Claude Méloni (1940-2020)

Claude Méloni nous a quittés le 14 novembre 2020.

Né à Marseille, c’est dans cette ville que le baryton fit ses études musicales, avant d’être admis au Conservatoire de Paris dans la classe de chant de Janine Micheau.

En 1969, il est engagé dans les troupes de l’Opéra-Comique et de l’Opéra. À l’arrivée de Rolf Liebermann, il intègre la petite équipe de 12 chanteurs qui survivra à la dissolution des troupes décidée par le nouvel administrateur. Il participera notamment, à Paris, aux productions des Contes d’Hoffmann, du Trouvère, de La Bohème, Moïse et Aaron, Platée, Werther, La Femme sans ombre, Pomme d’Api ou Carmen.

Parmi les grandes dates de sa carrière, retenons la création de L’Opéra d’Aran de Gilbert Bécaud (1962), sa participation à la Lulu historique montée par Pierre Boulez et Patrice Chéreau (à Paris puis à la Scala de Milan), ainsi qu’une tournée au USA où il interpréta Faust et Les Contes d’Hoffmann.

Son chant se caractérise par une grande clarté dans le timbre, mais aussi une tendresse, une douceur dans l’émission, auxquelles s’ajoute une excellente diction, rendant chacune des ses interventions parfaitement compréhensible, ce dont témoignent les deux extraits suivants, tirés des intégrales de Mignon et de Carmen

https://www.youtube.com/watch?v=jG0d7YMb1xEhttps://www.youtube.com/watch?v=Ly7b_Z-Qw4k

Claude Méloni fut également professeur à l’école de chant de l’Opéra de Paris, puis tint la classe de chant et d’art lyrique du Conservatoire national de région de Marseille, où il enseigna jusqu’en 2009.

Il participa à de nombreux enregistrements d’intégrales d’opéras, dont certaines sont restées très célèbres, notamment la Carmen de Rafaël Frühbeck de Burgos (avec Grace Bumbry, Jon Vickers et Mirella Freni) ; Sigurd (Rosenthal/Chauvet, Massard, Bastin, Guiot) ; Cendrillon (Rudel/Von Stade, Gedda) ; Mignon (Almeida/Horne, Vanzo) ; La Navarraise (Almeida/Popp, Vanzo, Souzay) ; Lulu (Boulez/Stratas, Bastin, Minton).